Demande de reconnaissance de l’IGP Cheddar de l’Île-aux-Grues

IGP - Cheddar de l’Île-aux-Grues

La société coopérative agricole de l’Île-aux-Grues a déposé, en application de la Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants (c. A-20.03) et de l’Art.2, du Règlement sur les appellations réservées (c. A-20.03, r.2), une demande de reconnaissance de l’Indication géographique protégée (IGP) Cheddar de l’Île-aux-Grues auprès du Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV).


Le cheddar de l’Île-aux-Grues est un produit étroitement associé au territoire de l’Île-aux-Grues. Sa fabrication ininterrompue durant plus d’un siècle a permis la transmission des savoir-faire nécessaires à la méthode de fabrication artisanale telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui. En effet, la première fromagerie construite en 1900 fabriquait déjà le cheddar. On y fabriquait un cheddar en meules cylindriques d’environ 90 lb, recouvertes de coton à fromage et enfermées dans des moules de bois pour le vieillissement, l’entreposage et le transport. Une seconde fromagerie a également été en activité à l’Île-aux-Oies au début du XXème siècle.


Durant la seconde moitié du XXème siècle, après la fermeture de la fromagerie de l’Île-aux-Grues, les producteurs de l’ile acheminèrent par différents moyens leur production laitière à Montmagny. Une seule ferme continuait à fabriquer le cheddar durant cette période.
La construction de la fromagerie par la Société coopérative agricole de l’Île-aux-Grues en 1975 a relancé la fabrication de cheddar vieilli à partir du lait de l’ensemble des fermes laitières de l’Île-aux-Grues. Depuis le déneigement complet des routes à la fin des années 1980, la production de cheddar vieilli est réalisée à l’année.


De plus, les producteurs laitiers ont toujours su utiliser les ressources du territoire agricole ainsi que les battures. Selon Plante (2006), « les insulaires ont développé un mode de vie ayant permis l’exploitation de la batture à des fins économiques locales et régionales, et ce, sans la détruire. Voilà un cas historiquement documenté de développement et d’exploitation durables. »
Les requérants espèrent ainsi que la démarche d’appellation consolide l’activité agricole et économique de l’île.

 

Zone géographique proposée dans le cahier des charges

L’appellation est demandée pour les cheddars vieillis (entre 6 et 36 mois) élaborés dans les limites de la municipalité de Saint-Antoine-de-l’Isle-aux-Grues, située dans la MRC de Montmagny. Cette aire comprend notamment l’Île-aux-Grues, l’Île-aux-Oies et la zone de batture reliant ces deux espaces.

Situation de l’archipel de l’Isle-aux-grues.

Source : Atlas du Canada

691
Demande de reconnaissance de l’IGP Cheddar de l’Île-aux-Grues

2015