Conseil des appellations réservées et des termes valorisants. https://cartv.gouv.qc.ca
  • Accueil
  • Qui sommes-nous?
  • Notre organisme
  • Mot de la présidente-directrice générale

Pascale Tremblay, agr.

Présidente-directrice générale

pascale.tremblay@cartv.gouv.qc.ca

2020, une année déterminante et riche en opportunités

Depuis la mise en place de sa planification stratégique 2019-2022, le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) a amorcé un virage déterminant pour l’avenir des appellations réservées. L’année 2020 nous a confirmé que notre mission principale – assurer l’authenticité de produits bioalimentaires distinctifs – et notre vision – être un levier de développement du territoire – demeurent plus que jamais pertinentes.

Les appellations réservées et les termes valorisants répondent à l’appel du gouvernement québécois pour une plus grande autonomie alimentaire. Ces appellations et termes valorisants désignent des aliments produits localement et donc contribuant à l’économie des régions et des collectivités. Les appellations sont les alliées des milieux touristique et culturel puisqu’elles célèbrent notre savoir-faire et notre culture culinaire authentique. Elles atteignent directement le coeur et les attentes des consommateurs. Et c’est sur cette base que notre organisation a poursuivi, voire intensifié, son développement.

On peut dire que l’agilité et la capacité d’adaptation de notre organisation ont pris tout leur sens en 2020. Sur les plans tant de la surveillance des marchés que de l’accréditation des organismes de certification et dans nos actions de communication, notre équipe a su répondre rapidement et mener à bien, malgré tout, ses missions et ses projets. Nous avons aussi enrichi cette équipe de nouvelles ressources qui viennent combler des besoins clairement manifestés, soit ceux d’une plus grande proximité avec nos partenaires et clients, de plus d’information et d’un meilleur accompagnement. Notre pôle de services, composé de quatre professionnels, travaille activement à répondre aux questions et requêtes, qui sont de plus en plus nombreuses. Notre site Internet, nos outils de communication et d’information ainsi que notre présence accrue dans les réseaux sociaux témoignent du travail de cette équipe. Et ça ne fait que commencer !

La révision de notre programme de reconnaissance des appellations réservées constitue une réalisation particulièrement importante. Après toutes ces années, il était temps de voir comment nous pouvions rendre les processus d’obtention des appellations plus efficaces et donc plus attractifs. Il s’agit littéralement d’un chantier qui a mobilisé beaucoup d’énergie. La mise en place de ces processus est amorcée et se poursuivra en 2021. Les projets d’appellations en cours et à venir en bénéficieront, j’en suis persuadée.

L’appellation Biologique, déjà 20 ans !

L’année 2020 a marqué le 20e anniversaire de l’appellation Biologique au Québec. Une belle occasion de saluer le travail des pionniers du bio qui se sont investis sans compter depuis plus de quatre décennies à faire de cette agriculture ce qu’elle est aujourd’hui, un fleuron du bioalimentaire. Les consommateurs québécois reconnaissent le bien-fondé de cette approche qui prend en compte la santé des écosystèmes et donc celle des humains, des animaux, des végétaux et des sols. Le Québec est reconnu comme leader canadien dans ce secteur et nous avons raison d’en être collectivement fiers. Le biologique incarne bien le rôle d’une appellation réservée : une valeur sûre à laquelle les consommateurs peuvent se fier dans un monde en constant changement, une contribution à l’économie en offrant des projets d’affaires responsables qui dynamisent le développement territorial, de même que la mobilisation de collectivités autour de projets porteurs mettant en lumière les produits et le savoir-faire d’ici.

En préparation pour la suite

À l’aube de son 15e anniversaire, le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants est fier d’avoir encore une fois démontré sa résilience dans l’adversité. Mieux encore, nous nous sentons plus forts et à la hauteur des défis qui se présentent à l’ensemble du secteur bioalimentaire. Je termine en soulignant l’appui indéfectible des membres du Conseil, que je remercie sincèrement. Je salue aussi le travail d’une équipe tricotée serré, dévouée et hautement professionnelle.

Nous sommes prêts pour la suite !

Pascale Tremblay, agr.
Présidente-directrice générale