Conseil des appellations réservées et des termes valorisants. https://cartv.gouv.qc.ca

Maïs sucré de Neuville

Indication géographique protégée (IGP)

L’appellation IGP Maïs sucré de Neuville est réservée pour un maïs sucré cultivé et récolté à Neuville. La réputation incontestée du maïs de cette région date de plusieurs dizaines d’années.

© Éric Labonté, MAPAQ
oma08n1624 ret 1 scaled

Maïs sucré de Neuville

Indication géographique protégée (IGP)

L’appellation IGP Maïs sucré de Neuville est réservée pour un maïs sucré cultivé et récolté à Neuville. La réputation incontestée du maïs de cette région date de plusieurs dizaines d’années.

Glossaire

Pour plus d'informations sur certains termes spécifiques utilisés, nous vous invitons à visiter notre glossaire.

Visiter le glossaire

Description

En vertu de l’avis juridique 66658 publié le 14 juin 2017 dans la Gazette officielle du Québec, volume 149, no 24, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec a reconnu l’IGP Maïs sucré de Neuville. Notons que les désignations Maïs de Neuville, Blé d’Inde de Neuville ou encore « Neuville Sweet Corn » sont également protégées par la Loi.

La culture du maïs dans la région de Québec remonte à plusieurs siècles. Vers l’an 1200, les Iroquoiens y adoptent cette céréale comme base de leur alimentation. La première mention écrite relative à la culture du maïs à Neuville date de 1668. La généralisation de la culture du maïs sucré consommé comme légume a lieu lors de l’apparition dans la province des premières conserveries, dans les années 1920-1930.

Depuis, la réputation du maïs sucré de Neuville s’est construite progressivement dans la région de Québec. Dans les années 1960-1970, sa production et sa vente augmentent graduellement, au point où le « blé d’Inde » sucré devient le produit phare de Neuville, reconnu comme tel tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de la municipalité. Le produit détient ainsi une notoriété plus étendue que sa seule région de commercialisation.

Une fine gestion des terres, adaptée au microclimat typique de Neuville

Des conditions naturelles propices à la culture de maïs sucré, caractérisées par un climat doux et abrité du vent, un nombre de degrés-jours plus élevé que le reste de la région de Québec et des sols sablo-limoneux en terrasses ont favorisé l’exploitation de champs de maïs sucré de grande taille. Le produit est cueilli à sa maturité optimale et vendu très rapidement. Il satisfait ainsi les attentes des consommateurs de maïs très sucré, tendre et juteux après cuisson.

On observe, au début de chaque saison, que le maïs sucré de Neuville arrive sur le marché de quelques jours à une semaine avant le maïs du reste de la région. Cette primeur lui confère un avantage auprès des acheteurs en matière de prix et de réputation. Le maïs sucré de Neuville, hâtif, est ainsi le premier légume de primeur local présent sur les étals des marchés de Québec.

Exigences de certifications

Les semences destinées à l’élaboration du maïs de l’IGP Maïs sucré de Neuville sont de variétés non génétiquement modifiées. Ses épis peuvent être cueillis de façon manuelle ou récoltés mécaniquement. Mais, que la récolte soit manuelle ou mécanique, seuls les épis de maïs parvenus à maturité sont sélectionnés. Par la suite, le Maïs sucré de Neuville ne peut être conservé que 12 heures sans refroidissement et au plus 48 heures lorsqu’il est entreposé dans une chambre froide. Une fois ces délais dépassés, le produit est déclassé.

Le maïs de l’IGP Maïs sucré de Neuville se caractérise par des grains de couleur brillante allant du jaune à l’ivoire. L’appellation est réservée à des fins de commercialisation en frais uniquement pour un produit prêt à être consommé.

Aire géographique de l’appellation

À l’échelle de la région de Québec, le territoire de Neuville est caractérisé par une situation géographique particulière. Plusieurs éléments de cette situation ont une influence sur la capacité du territoire à produire en abondance un maïs sucré de qualité et permettent de le commercialiser en primeur. Sont réunies, dans la région de la Capitale-Nationale, trois des provinces géologiques du Québec, dont la proximité forme la diversité et les particularités des terroirs qu’on y trouve : ce sont, du nord au sud, le Bouclier canadien, la plaine fertile de la vallée du Saint-Laurent et la formation des Appalaches. Dans la vallée du Saint-Laurent, à l’est de la ville de Québec, l’estuaire du fleuve Saint-Laurent tempère le climat en hiver et le rend plus frais l’été et humide toute l’année. Ce climat d’estuaire s’arrête à Cap-Rouge. Neuville fait donc partie de la vallée fertile du Saint-Laurent, bénéficiant d’un climat plus continental que les territoires agricoles situés plus à l’est, caractérisé par plus de chaleur en été et un printemps plus hâtif que les municipalités situées au nord du comté de Portneuf, grâce à une position d’abri orientée au sud et en contact avec le fleuve.

Certificateurs accrédités

Le certificateur accrédité pour l’IGP Maïs sucré de Neuville est Ecocert Canada. Pour des demandes sur la certification, veuillez le contacter par courriel: info.canada@ecocert.com

 

© Claire Viard, la Colline aux Bleuets
Maïs sucré de Neuville

Vérification

Vous doutez de l’authenticité d’un produit présenté comme Maïs sucré de Neuville ou sous l’une des autres désignations protégées ?