Les opportunités offertes par la loi

Section: 
5

La Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants offre la possibilité de reconnaitre officiellement les produits authentiques. Cela offre de nombreux avantages pour les consommateurs, pour les producteurs, les transformateurs et même pour l’ensemble du milieu rural environnant l’élaboration du produit. C’est également une loi qui peut mettre en valeur le patrimoine agricole ou alimentaire québécois, la typicité des produits d’ici, une culture ou une image provinciale ou régionale valorisante.

La Loi s’adresse à toute personne ou groupe de personnes qui fabrique une denrée alimentaire se différenciant nettement des autres produits courants de même catégorie, qui désire garder le contrôle des caractéristiques de son produit et qui veut empêcher soit les imitations, soit les usurpations de dénomination.
 

Protection du consommateur

Section: 
5

La Loi sur les appellations réservées et les termes valorisants offre aux consommateurs l’assurance que les produits portant une appellation sont des produits authentiques.

Une appellation, lorsqu’elle est reconnue, assure au consommateur l’authenticité du produit qu’il achète. S’il retrouve sur le produit le nom de l’appellation reconnue, il peut en toute confiance avoir la garantie que le produit respecte les critères d’authenticité qui le caractérisent.

Les consommateurs demandent de plus en plus d’informations concernant l’origine, la nature, le mode de production ou de transformation des produits alimentaires. Face à la diversité des produits mis sur le marché, et à la multitude d’informations données à leur sujet, l’appellation réservée reconnue est un moyen efficace de renseigner le consommateur sur les caractéristiques spécifiques d’authenticité de certains aliments.
 

Protection des savoir-faire

Section: 
5

Lorsqu’une appellation est reconnue, les caractéristiques du produit sont inscrites dans un cahier des charges. Les produits qui ne sont pas certifiés conformément à ce cahier des charges ne peuvent alors utiliser l’appellation.

Lorsqu’un savoir-faire collectif spécifique est nécessaire pour produire, la description dans le cahier des charges de l’appellation des caractéristiques de ce savoir-faire partagé permet de le protéger.
 

Moteur économique et développement rural

Section: 
5

La Loi permet de favoriser la diversification de la production agricole en incitant les producteurs à se regrouper en vue de produit et de commercialiser des produits spécifiques et authentiques et en protégeant, en conséquence, leur dénomination.

La protection des appellations, principalement les appellations territoriales relatives au lien avec un terroir, permet d’identifier des produits authentiques élaborés en milieu rural, dans une région donnée. Elle peut devenir un atout important dans des zones éloignées ou peu favorables à une agriculture de masse.

La reconnaissance de ces produits incite alors les producteurs de la région à valoriser leur région au travers de leur produit. L’économie dégagée par la mise en marché des produits, associée à l’obligation de localiser les étapes d’élaboration du produit dans la région de l’appellation, constitue un facteur fort de développement rural et régional.

Par ailleurs, de nombreux produits élaborés en région possèdent des spécificités qu’il est intéressant de valoriser. La reconnaissance d’appellations réservées mettant en valeur ces spécificités peut assurément contribuer au développement régional.
 

Différenciation des produits

Section: 
5

Les produits de niche ou les produits de spécialité que l’on retrouve de plus en plus sur nos tablettes ne possèdent pas tous les mêmes caractéristiques ou spécificités. Certains sont typiques d’une région particulière, d’autres sont fabriqués selon des façons de faire traditionnelles, etc.

La reconnaissance de différentes caractéristiques des produits selon différentes appellations permet d’identifier pour chaque produit les différentes facettes des produits de spécialités du Québec.