Demande de reconnaissance de l'AST Volaille Chantecler de tradition

AST-Volaille Chantecler de tradition

Crédits : André Auclair

La Fédération des producteurs des races patrimoniales du Québec (FPRPQ) a déposé au CARTV une demande de reconnaissance d’appellation de spécificité traditionnelle « Volaille Chantecler de tradition » le 4 juillet 2011.

L’appellation AST demandée « Volaille Chantecler de tradition » comprend le poulet Chantecler de tradition, la poularde Chantecler de tradition, la poule Chantecler de tradition, le coq Chantecler de tradition et le chapon Chantecler de tradition.

La « Poule Chantecler », a été définie dans la Loi sur les races animales du patrimoine agricole de Québec, adoptée le 15 décembre 1999, par le gouvernement du Québec. Elle est reconnue comme la plus ancienne race de volaille spécifiquement canadienne.

La race Chantecler est une race patrimoniale blanche avec crête et barbillons réduits, officiellement reconnue en tant que race en 1921. Elle a été développée par le frère M. Wilfrid Châtelain, de l’abbaye cistercienne de la Trappe d’Oka. La méthode traditionnelle d’élevage trappiste développée spécifiquement pour cette race a été retranscrite dans de nombreux documents et conservée jusqu’à aujourd’hui.

Cette volaille a connu une forte popularité dans les élevages avicoles entre 1921 et 1960, puis a subi un déclin entre 1960 et 2000, pour faire l’objet ensuite d’un plan de maintien et de développement soutenu par le MAPAQ et mis en œuvre par la Fédération des producteurs des races patrimoniales du Québec.

Cette race patrimoniale possède des caractéristiques propres comme race rustique à deux fins (chair et œufs) mais elle ne possède pas les performances de hauts rendements, de précocité et d’indice de consommation peu élevé des races de volailles plus couramment élevées. Cette race rustique, adaptée aux hivers québécois avec ponte en hiver donne une viande plus mature, plus ferme, à saveur intense ressemblant au gibier.

Le cahier des charges déposé pour la reconnaissance de la Volaille Chantecler de tradition souhaite reproduire le plus fidèlement possible la méthode de production développée par les pères Trappistes avec un élevage en semi-liberté.

La reconnaissance d’une appellation Volaille Chantecler de tradition aurait pour avantage de cibler une clientèle de niche, de préserver une race patrimoniale, d’assurer la conservation intégrale des caractéristiques de la race, de faire revivre un bien culturel et identitaire oublié, de retrouver un savoir-faire et un patrimoine immatériel.

Cette appellation Volaille Chantecler de tradition permettra également à cette industrie en renaissance de se développer et de se protéger de la contrefaçon déjà observée.

642
Demande de reconnaissance de l'AST Volaille Chantecler de tradition

2015